| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • Get control of your email attachments. Connect all your Gmail accounts and in less than 2 minutes, Dokkio will automatically organize your file attachments. You can also connect Dokkio to Drive, Dropbox, and Slack. Sign up for free.

View
 

Article - Une bonne journee de peche

Page history last edited by Jerome Moisand 11 years, 6 months ago

Une bonne journée de pêche

 

Introduction(Jérôme Moisand, vice-président du Carp Anglers Group)

 
L’article qui suit a été écrit par une petite fille de neuf ans, qui habite aux Etats-Unis près de Washington avec ses parents et ses deux sœurs jumelles (oui, ce sont des triplées!).
 
Toute la famille Tilbrook a participé à un événement un peu fou que nous organisons chaque année aux Etats-Unis, le « First Fishing Folly ». Le principe est très simple, il consiste à être assez courageux pour aller pêcher le premier jour de l’année et essayer d’attraper une carpe. Quelques prix récompensent les plus belles histoires et les plus belles prises, mais l’essentiel est de participer. En 2006, 111 participants répartis dans 17 états ont réussi à attraper 240 carpes lors de cet événement. J’ai personnellement attrapé la 4ème carpe de l’année à minuit et demi au milieu de plaques de glace flottantes… Mais la plus belle histoire fut indubitablement la réussite des triplées que je vous laisse apprécier.
 

First Fishing Folly – Mon Petit Journal (Rosanna Tilbrook)

Par où commencer? Peut-être par le commencement! J’étais vraiment très fatiguée après m’être couchée à plus de minuit (Nouvel An oblige !). Je me suis réveillée un peu après 10 heures et notre papa (John Tilbrook) nous disait « Allez, debout là-dedans, préparez-vous ! ». Préparez-vous à quoi, vous demandez-vous? A une journée de pêche, pardi. J’ai enfilé mon t-shirt de pêche, mon pull Disney World®, mes jeans et mes chaussettes. J’ai mis mes boucles d’oreille, je me suis lavé les dents et peigné les cheveux. J’étais fin prête, mais quid de mes sœurs, Holly et Éloïse? Éloïse était prête, mais Holly avait besoin de quelques minutes de plus…
 
Ca y est, on est parti! Le lac près de chez nous, Lake Smith, était fermé, donc nous avons changé de plan et nous sommes partis au Lake Trashmore. Nous avons sorti tout notre matériel, pour aller vers notre emplacement de pêche. Pendant que Papa montait tous ses « machins bidules », nous avons été au terrain de jeu avec mes sœurs. Un peu plus tard, nous avons entendu un sifflement aigu. Éloïse a été voir et nous a crié « Papa a attrapé un poisson, Papa a attrapé un poisson ». Nous avons toutes accouru. Il avait attrapé une carpe de 10 livres et 12 onces. Après quelques photos, j’ai remis le poisson à l’eau. Nous sommes restées avec Papa pendant quelques minutes, et avant que j’ai eu le temps de dire ouf, Éloïse ramenait un autre poisson, une belle carpe de 10 livres et 10 onces.
La demi-heure suivante était un peu ennuyeuse. Nous avons réduit quelques bouillettes en purée, et marché en rond en attendant le prochain départ. Éloïse a grimpé un peu sur les rochers, et nous avons escaladé le Mont Trashmore. Bien sur, Holly qui était restée près des cannes à pêche a eu un départ. Et voilà une carpe de 10 livres 6 onces. C’était la plus petite pour l’instant, mais quand même, c’était une belle bête. Holly et Éloïse sont retournées au Mont Trashmore, mais je suis restée pour attraper une carpe. Papa m’a installé une chaise et je me suis assise près des cannes à pêche. L’alarme a émise un bip, j’ai agrippé la canne, mais trop tard, je l’ai raté.
Notre maman (Liz Tilbrook) était toujours à la maison et elle est arrivée à 15 heures avec des sandwichs et des vêtements chauds. Vous imaginez? Déjeuner à 3 heures de l’après-midi? On mourrait de faim. Elle est enfin arrivée et nous avons installé un parasol pour s’abriter du vent et s’asseoir sur nos chaises. J’ai commencé à lire mon Harry Potter et j’ai mangé mon déjeuner, mais je surveillais de près les cannes à pêche. Une heure est passée. Puis une demi-heure. J’ai arrêté de lire et je suis montée sur un rocher au bord de l’eau. Maman est partie se promener, Holly et Éloïse sont retournées jouer.
Il n’y avait plus que Papa et moi maintenant. J’avais besoin d’attraper une carpe. Papa n’arrêtait pas de répéter « Il faut que tu en attrapes une ! Pour que toute la famille (sauf Maman bien sur) en ait eu une ! ». Quel stress! Je savais qu’il faudrait rentrer quand Maman aurait fini sa promenade. Je regardais au loin, et ce petit point rouge, c’était Maman dans son manteau rouge qui revenait vers nous. J’ai bien cru que je n’attraperai pas de poisson ce jour-là. J’ai pris quelques photos du coucher de soleil, et j’ai attendu, attendu, attendu.
Et pendant que Papa blablatait sans trop faire attention, il y a eu un départ sur la canne à pêche d’Holly. Holly ou pas Holly, ca n’avait pas d’importance. Mes pensées se déroulaient à toute allure. “S’il te plait, ne te décroche pas!”. J’ai agrippé la canne à pêche. Je rembobine ! Je tire! Je rembobine ! Je tire! J’ai enfin ramené le poisson et Éloïse l’a mis au filet. Dans ma tête, je me répétais « elle ne s’est pas décrochée ». J’avais un sourire jusqu’en haut des oreilles. Je chantais à mon père « on la pèse, on la pèse ». Il a été chercher la balance et l’a accrochée au sac de pesée. Il a pris une photo pendant que je pesais le poisson, et puis il a vérifié. 7 livres et 12 onces. Ma carpe était la plus petite de la journée.
Aucune importance. La petite carpe était là pour me sauver, pour m’éviter la tristesse de l’échec. J’ai pris une photo avec « Junior » au coucher du soleil. Quand Maman est revenue de sa promenade, Éloïse a couru lui dire, et Maman est venue me féliciter. J’étais aux anges quand nous avons remballé toutes nos affaires. J’étais toujours sur mon petit nuage quand nous sommes rentrés à la maison. C’était vraiment une bonne journée de pêche !
 

Epilogue (Jérôme Moisand)

 
J’ai appelé John Tilbrook au téléphone le soir du premier Janvier, après avoir reçu un e-mail me résumant les aventures de la famille Tilbrook, avec quelques photos. Apres m’être extasié sur ces petites fille courageuses et si craquantes, je lui ai posé une question très simple… « John, est-ce que tes filles ont déjà toutes attrapé une carpe durant la même session? »  Et la réponse fut « c’est incroyable, je n’y avais pas pensé, mais oui, tu as raison, c’est la première fois ». Un miracle du Nouvel An…
 

 

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.